Après La Rochelle, une rentrée de mobilisation

Les Universités d’été des Jeunes Socialistes auront été, cette année plus que toute, une très grande réussite. Plus de 800 jeunes étaient présents. De nombreux débats, tables rondes et formations leurs ont été proposé, sur des sujets nouveaux que nous n’avions pas ou peu abordés ces derniers mois, et ils les ont investis, massivement, s’emparant de ces problématiques.

Nous avons échangé, discuté avec différents ministres, Geneviève Fioraso (Enseignement Supérieur et Recherche), Valérie Fourneyron (Sports, Jeunesse, Education populaire et Vie Associative), Benoît Hamon (Economie Socialiale et Solidaire, Consommation), Bernard Cazeneuve (Affaires Européennes), Fleur Pellerin (Economie Numérique) et le Premier d’entre eux, Jean-Marc Ayrault, qui a souhaité répondre aux questions des jeunes, devant l’ensemble de la famille socialiste.

Nous avons lancé deux nouvelles campagnes. La première pour faire connaître le dispositif de l’attestation de contrôle d’identité, nécessaire pour recréer un lien de confiance et de respect entre les citoyens et la police ; la seconde pour une Europe de l’emploi, démocratique et écologiste. Avec nos amis des mouvements de jeunes socialistes espagnol, catalan, italien, irlandais, belges, allemand, portugais et autrichien, nous allons partir, dès la rentrée, à la rencontre de toute la jeunesse d’Europe pour qu’elle se soulève contre l’austérité, afin de changer en profondeur le cours de l’Europe.

Mobiliser, mobiliser pour faire réussir la gauche au pouvoir, mobiliser pour amplifier le changement, et pousser le gouvernement à résister contre les forces conservatrices de l’argent, telle est notre feuille de route de la rentrée. Désormais, nous nous lançons de nouveaux défis, de nouveaux combats. Nous ne nous éloignerons pas de la société en mouvement.