Economie sociale : la région Ile-de-France, soutien de première ligne

Alors que le projet de loi présenté par Benoit Hamon, ministre chargé de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire est en cours d’examen au Parlement (adopté en première lecture dans les deux chambres), la région Ile-de-France se montre à la pointe dans le secteur.

Financeur de premier plan de l’économie sociale, la région a adopté différentes mesure en octobre 2013, comme l’affectation de 1 million d’euros, dans le cadre du dispositif régional d’avances remboursables pour les Scop-SCIC et l’aide à la restructuration et au sauvetage des Structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) en difficulté. Préserver des emplois, financer les plans de redressement de ces structures sont l’une des missions de cette aide essentielle pour créer et conserver ce tissu économique.

L’économie sociale c’est 7,2% des établissements employeurs dans la région et 7,1% des emplois, faisait de l’Ile -de-France la première région de France en nombre d’emplois dans le secteur. Elle a d’ailleurs créé en 2007 l’Atelier, un centre de ressource régional de l’ESS, pour accompagner les collectivités dans la mise en place de plans pour favoriser l’économie sociale.

L’ESS c’est remettre du sens dans l’économie, rapprocher les consommateurs des producteurs, créer des entreprises en coopératives. Elles sont 313 référencées dans la région en octobre 2013, représentant plus de 10 000 salariés, pour un chiffre d’affaire de plus d’un milliard d’euros.

La région Ile-de-France n’a pas attendu la loi relative à l’économie sociale et solidaire de Benoit Hamon pour être une région à la pointe. L’adoption de cette loi donnera donc un nouveau souffle permettant de renforcer le tissus économique et de créer des milliers de nouveaux emplois pour tous.