Le fascisme a tué, une nouvelle fois, c’est en 2013, c’est à Paris …

Un jeune homme de 19 ans a été agressé en fin de journée à Paris. Certaines sources affirment qu’ils serait décédé à l’hôpital.

Victime de la haine, ce jeune militant de 19 ans sera mort pour son idéal de démocratie et d’égalité.

En France, et encore plus à Paris, ville de résistance, d’émancipation, de Liberté et d’Egalité, la violence et la haine n’ont pas leur place.

Cet événement me rappelle la cérémonie d’ouverture du Festival de la Iusy en Autriche, quelques jours après le massacre d’Utoya. Le message envoyé par des milliers de jeunes, venus du monde entier : face à la haine, une seule réponse : encore plus de démocratie, encore plus d’égalité.

Ne laissons pas les idées d’extrême droite gagner dans les têtes. Ne laissons pas croire que les leaders du pays d’hier avaient raison de défendre les thèses Buisson.

Le fascisme a tué, une nouvelle fois, c’est en 2013, c’est à Paris …