Ne pas tourner la page …

Je voulais prendre quelques jours avant de publier un post sur mon blog, quelques jours pour prendre mes marques, nouvelles marques dans une vie qui change. Et oui, après avoir dit que le changement était maintenant, le voila réellement.

Ca y est, c’est comme une page qui se tourne diront certains, une nouvelle page qui s’écrit préfèrerais-je. Mais, finalement, je le dis, je rassure certaines et certains, je ne quitte pas définitivement les Jeunes Socialistes, en restant Secrétaire National à la communication, avec toujours plein d’idées et de projets, l’écosocialste, les plateformes Outremers, LGBT, Féministe, Socialgeeks et Ecolos. Comment pourrais-je ne pas continuer cette formidable aventure ? Alors aujourd’hui, je cumule et prends également en charge la communication de Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, mais mon engagement reste intact. Merci à Sylvain et Simon pour m’accompagner dans ce changement.

Jamais je n’oublierai ce jour où Thierry Marchal-Beck est venu me proposer de faire mon stage de fin d’études à Solférino. Jamais je n’oublierai le jour où Laurianne Deniaud et Jonathan Debauve m’ont annoncé que mon stage évoluerait après un certain 2 avril, que je n’oublierai pas non plus ! Je repense à tous ces moments, toutes ces rencontres, ces discussions jusqu’au bout de la nuit, à inventer, imaginer de nouvelles idées pour la France, pour la société, pour que les jeunes vivent mieux que leurs parents.

Ces presque deux ans au permanantat des Jeunes Socialistes resteront gravées dans ma mémoire pour jamais. Et je voulais remercier toutes les personnes qui m’ont fait confiance pour diriger la communication de la campagne des Jeunes avec Hollande. Merci à Thierry, Laurianne et Jonathan. Merci à Valério M. et Paul M. pour leurs conseils. Merci à cette formidable équipe Anthony, JB, Juliette et Rama, et à l’ensemble du bureau national sans qui ont aurait pas pu faire tout ce que l’on avait en tête. Et sachez qu’il nous reste plein d’idées pour de prochaines campagnes. Un merci particulier à Morgane, Nico, Lucie, Paul, et Elise. J’en profite pour dire bravo à tous les animateurs fédéraux des Jeunes Socialistes et merci à tous les militants, les volontaires du changement, qui ont mis la société en mouvement pour « porter la gauche au sommet » et « donner un sens au changement », cette « Génération Changement », la génération de tous les possibles.

Alors cette campagne, elle aura été intense, émouvante, passionnante. Jamais je ne pensais vivre un tel événement. Je n’avais jamais eu l’idée de visiter le haut du donjon du château de Vincennes, si un certain Simon ne m’avait pas demandé d’aller faire des photos de là-haut. Tout a commencé un certain 16 octobre, avec une distribution de roses et une montre orange sur les images d’un clip. De Strasbourg et son Festival du Changement, à la Bastille, il y en aura eu des meetings, des déplacements, des tracts, des actions dans toute la France, et je ne m’essaierais pas à citer l’ensemble des villes par lesquelles je suis passées, au risque d’en oublier.

Un petit mot également pour une équipe formidable, les fameux socialgeeks, sans qui je n’aurai jamais réussi à mettre en place toutes les idées que l’on avait. Merci à Ismail, d’abord, pour avoir « insisté », et m’avoir convaincu qu’il pourrait apporter sa fraicheur à notre équipe en faisant un stage avec nous. Merci à Simon pour ses belles photos et cette amitié qui est née, à Keven pour sa motivation pour venir monter des chapiteaux un peu partout, à Virgil pour tout, tout simplement, à Maxime, Hugo et à Richard, qui a assuré à La Rochelle.

Le 6 mai était le début, le début d’une nouvelle aventure, celle qui nous oblige aujourd’hui à continuer à mobiliser la société, pour ne jamais plier face aux forces conservatrices de l’argent, parce qu’il nous faudra de l’audace plus que du courage pour réussir. Avec vous, je veux continuer d’écrire cette page de l’histoire de la gauche.