Soin post-mortem pour les séropositifs, je signe la pétition

La sérophobie est une discrimination … une discrimination de plus, à l’encontre des personnes contaminées par le VIH … une discrimination avec laquelle ces personnes doivent vivre, en plus des difficultés de santé liées aux traitements qu’ils prennent, pour continuer leur vie – presque – « comme tout le monde ».

Pourtant, même au-delà, dans la mort, la discrimination perdure. En France, les soins post-mortem sont interdits, au motif qu’il y aurait un plus grand risque pour les personnes qui s’occupent des corps.

Il est temps de mettre fin à cette discriminations injuste. Les séropositifs ont le droit au même respect, aux mêmes traitement que tous les citoyens dans la mort. C’est une question de dignité. Aucun argument n’est cependant valable. Les personnes pratiquant les soins doivent user des précautions élémentaires dans leur travail. Que dirions-nous d’un médecin qui refuse de soigner une personne séropositive ? Des protocoles de soin existent pour limiter les risques et empêcher les contaminations. Ils peuvent aussi s’appliquer aux soins post-mortem.

Lancée par l’association Elus Locaux Contre le SIDA (ELCS) présidée par Jean-Luc Romero, une pétition recueille plus de 80 000 signataires aujourd’hui. J’ai signé cette pétition, à vous de jouer maintenant, pour alerter notre gouvernement, et lever cette interdiction.